Au service de sa majesté la mort

Bon dimanche à tous! Nous vous retrouvons aujourd’hui après une longue absence principalement causée par les nombreux problèmes techniques que nous avons rencontrés ici, sur WordPress, entre beugs à répétitions et piratages, il est devenu très difficile pour nous de continuer et publier sereinement, sans prise de tête et surtout sans y passer des heures entières. Nous tenions malgré tous à nous en excuser. Pour palier à ces problèmes et surtout pour trouver une solution viable, nous avons décidé de prendre des mesures beaucoup plus drastique quant au futur de ce blog, nous avons en effet profiter de ces contretemps pour restructurer entièrement Bookofairies, nous vous en parlons très vite dans un article dédié. 

Cela étant dit, nous n’avons malgré tout pas stopper nos lectures pendant notre pause forcé, loin de là et je reviens aujourd’hui pour vous parler d’une saga dont j’ai pu découvrir les deux premiers tomes et que j’ai adoré. Je vous présente aujourd’hui « Au service de sa majesté la mort » le tome 1 et 2 de Julien Hervieux, publié chez Castelmore.

Tome 1: L’ordre des revenants

Londres, 1887. Prise dans le carcan de la société victorienne, Elizabeth, jeune journaliste indépendante, n’a d’autre choix pour exercer son métier que de passer un accord avec un journaliste qui lui sert de nom de plume. Un accord funeste : quand ce dernier est assassiné sous ses yeux, Elizabeth, devenue gênante, est sommairement abattue…
… pour se réveiller dans sa propre tombe.

Commence alors pour elle une toute nouvelle « existence ». Sous la surveillance d’un étrange chaperon, Elizabeth rejoint, à son corps défendant, les rangs des Revenants, des morts-vivants chargés de traquer ceux qui tentent de repousser la venue de leur dernière heure.
Elle œuvre désormais pour le compte de Sa Majesté la Mort elle-même, une activité bien loin du repos éternel…

Nous suivons dans cette histoire Elizabeth, notre héroïne qui après une malheureuse rencontre va faire face à sa propre mort puis être ramener à la vie. Dans cette seconde vie, La jeune femme va être amener à travailler elle-même pour la mort en personne. C’est ici que l’histoire commence. Les actions s’enchaînent rapidement, donnant un rythme très agréable durant la lecture, nous n’avons pas du tout le temps de nous ennuyer, ça, c’est sur! Elizabeth n’a elle même pas le temps de se faire à cette nouvelle situation qu’elle se retrouve déjà mêlé à des affaires sordides. Elle va découvrir tout un univers dont elle ne soupçonnait même pas l’existence. J’aime le fait d’être à l’intérieur de cette organisation qui agit dans l’ombre, sans que les autres ne sache ce qui s’y trame réellement, c’est plaisant, riche et complexe. D’autant plus que cette dite organisation qui lutte contre les trompe-la-mort soit composé de personnalités très différentes m’a beaucoup plus. J’ai trouvé cela très judicieux, tous ses personnages nous donne envie d’en savoir toujours plus sur ce qui ce trame tout le long du roman, c’est plein de mystère que l’on aimerait pouvoir décryptés. 

L’héroïne, Elizabeth est une femme de caractère qui, ooooouf, fort heureusement est débrouillarde et doté d’un fort caractère. Ces camarades sont aussi truculents que diversifiés. Je me suis facilement attachés à la plupart d’entre eux, Hank, Duncan. Seul Béatrix ne m’a pas transcendé, peut-être à cause de son côté lisse et de l’étiquette de bonne amie qu’elle porte tout le long du roman.

L’intrigue se déroule à Londres, durant l’époque victorienne, comment vous dire que j’aime cette période, ce qui s’en dégage. Je trouve que l’univers dépeint par l’auteur m’a semblé très juste, je n’ai vraiment eu aucun mal à me projeter dans les lieux décrits, c’est une grande force. Quant à l’écriture, elle est très plaisante, j’ai pris un grand plaisir dans ma lecture, elle était fluide et agréable. Tout en douceur. C’est un excellent point, c’est adapté à tout les âges et j’aime beaucoup ce fait!

J’ai trouvé ce premier volume très immersif, les éléments ont été mis en place, nous connaissons les enjeux, les protagonistes principaux et l’histoire est telle qu’une fois le premier tome terminé, j’ai directement enchaîné avec le second.

« On dit que lorsque l’on meurt, on voit sa vie défiler.
Ce n’est pas tout à fait exact.
On réalise brutalement que l’on vient de tourner la dernière page d’un livre dont on ne retrouvera jamais les personnages. Ils nous manquent déjà. On aimerait pouvoir les retrouver, mais c’est tout simplement impossible, parce que c’est bel et bien terminé. C’est ce que l’on ressent lorsque la mort prend le pas sur la vie. On a le temps de regretter, de se demander comment ceux que l’on aime vont apprendre notre départ, et l’on pleure déjà toute la peine que l’on va leur causer. »

Tome 2: De vieux ennemis

Un peu partout dans le monde, des imprudences ont récemment coûté la « vie » à des Revenants. S’agit-il de pures coïncidences ou l’Ordre est-il en train d’être attaqué ? Voilà qui complique sérieusement la mission de l’Ordre de Londres, toujours à la recherche de l’énigmatique W.
Et ce n’est que le début des ennuis. Pour tenter de maîtriser la situation, Elizabeth va devoir se rendre à Venise et rencontrer Charon en personne…

La première chose que je pourrai dire vis à vis de ce second tome c’est que la dynamique et la rythmique est totalement différente du premier tome. Dans ce dernier on intégrait les éléments un à un sans trop nous brusquer, on allait crescendo. Ici, on rentre directement dans l’action! Et quelle action!  On n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer. On connait heureusement un temps plus calme pendant une partie du livre avant de revenir à des scènes d’actions à rebondissements. 

Pendant ce temps plus calme, nous allons rejoindre avec Elizabeth Venise ou va se tenir une réunion où sont rassemblés tous les ordres mondiaux. C’est très plaisant d’en apprendre davantage sur cette organisation, sur les histoires, les enjeux. On lève certains mystères pour en poser d’autres par la suite, bref, je deviendrai presque accro à cette saga. Surtout par la fin de ce second tome qui ne présage que du bon pour la suite. J’ai très hâte de la découvrir d’ailleurs. j’ai seulement trouvé le passage à Venise un peu trop court, il méritait je pense qu’on s’y attarde un petit plus, mais je chipote. 

Nous avons l’occasion de découvrir une flopée de nouveaux personnages, de poursuivre cette chasse à l’homme avec cette fameuse cible qui semble bien se jouer de nos chasseurs, c’est exaltant tout au long du livre. Je n’ai jamais éprouvé d’ennui et j’aurai même aimé être capable de lire plus vite pour voir le dénouement de ce second tome… Qui se termine en cliffhunger… Il va maintenant falloir attendre la sortie du prochain volume que j’attends avec une impatience non feinte.

Je vous recommande chaudement cette série jeunesse qui est accessible à tous les âges tellement on est pris dans cette histoire haletante.

Et vous, connaissez-vous cette saga? Si ce n’est pas encore le cas n’hésitez pas à vous jeter sur cette oeuvre riche en événements et en mystères.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s