Les cœurs pourpres, mordue

Bonjour, nous vous retrouvons aujourd’hui avec Aurélie pour vous faire part d’une de nos dernières lectures. Celle-ci, nous a été proposé par les éditions Heartless qui nous remercions grandement. Nous avons donc eu la chance de pouvoir lu le premier tome de la saga Les coeurs pourpres, écrit par Severine R. et publié donc, chez les éditions Heartless.

Embarquée dans un week-end d’intégration déjanté, Angie, jeune étudiante en psychologie, croise la route d’un vampire qui la mord et la marque comme sienne. Elle se retrouve alors sous la domination d’un être impitoyable, dangereux et diabolique. Sans échappatoire, elle voit sa vie s’effondrer jusqu’à ce qu’elle croise le chemin du frère de son maître, un vampire énigmatique qui fera naître de nouveaux sentiments en elle. L’alchimie est immédiate entre les deux mais que vaut l’amour dans cet univers démoniaque où le sang, les morsures et les secrets les plus obscurs s’entremêlent ?

Aurélie: Il y a pour moi de nombreux points positif, déjà j’ai beaucoup aimé cette histoire, au début je me suis dit que cela allait être un roman bit-lit basique avec un triangle amoureux comprenant une humaine et deux vampires, un peu comme dans the vampire diairies. Finalement, plus on avance dans l’histoire, plus celle-ci devient prenante et emplie de suspense. On se demande si l’héroïne va pouvoir s’échapper de tout ça et reprendre une vie normale, sans violence. Du coup c’est très plaisant car tout un monde se créé au fil de la lecture, on comprend comment vivent les vampires et ce n’est pas vraiment comme on pourrait l’imaginer. J’aime beaucoup l’héroïne, son caractère, ses prises de décision… Il n’en va malheureusement pas de même avec son copain vampire que je trouve trop lisse, pour moi il cache trop de secrets. J’aime le fait qu’il y est beaucoup d’action, pas vraiment dans la première partie, mais beaucoup plus dans la seconde où on découvre petit à petit l’horreur dans lequel notre héroïne est tombée. J’ai aussi adoré la création des vampires, le fait qu’à la base ce soit des sorciers et que, voulant redonner la vie, s’est mis à créer des êtres monstrueux.  Quant à la fin, elle est juste géniale et en même temps horrible car on est sur le point de savoir si elle va pourvoir survivre et bam! Gros changement de situation, et le roman s’achève ainsi… C’est un très bon coup de l’auteur qui nous pousse forcément à vouloir découvrir la suite. Ce qui est plaisant, c’est que c’est une histoire rapide à lire et pas prise de tête, je n’ai mis que deux jours à lire ce roman et ce fut un très bon moment.

Ce que j’ai cependant moins aimé est le fait que j’ai un peu de mal avec la narration à la première personne. N’avoir que le point de vu de l’héroïne me laisse penser que son amant vampire n’est pas celui qui paraît et que le cauchemar est loin d’être terminé. Rien de rassurant. En définitif, je vous recommande ce livre que j’ai beaucoup apprécié, de plus, il me tarde de lire la suite.

Charlotte: En ce qui me concerne, j’ai mis un peu plus de temps à lire cette histoire, non pas qu’elle m’est vraiment déplu, car j’ai au final passé un bon moment mais dès le début de l’histoire, je me suis retrouvée confronter à quelques points que je n’aime pas forcément retrouver dans mes lectures, quelques clichés littéraires qui, à force de rencontres malvenues ont fini par me faire sérieusement grincer des dents. Je vous parle ici de l’héroïne, qui dès la 5ème page parvient à vous faire une description physique de sa personne et de ses amies dans sa totalité et ce, en seulement deux paragraphes. La jeune fille pure et naïve se retrouvant sous le joug d’un puissant vampire millénaire, ou encore la présence d’un triangle amoureux m’ont freinés dans ma lecture, ce qui est bien dommage car une fois passé ce cap, la lecture a été beaucoup plus facile, l’histoire plus construite et plus intéressante. Et heureusement, l’action se présente.

Pour revenir sur la situation de départ, nous nous retrouvons avec des vampires reclus et vivants dans des villes souterraines, et ceci de leur plein gré (ce que j’ai eu du mal à concevoir au départ) dans le but d’apaiser le chaos qui régnait à la surface. Bien que se nourrissant d’humains, les vampires font appel à des mordues pour pouvoir se nourrir, il s’agit là de personnes, normalement consentantes à servir de garde manger à un vampire à qui elle est relié. La relation développé par ce fait est très intéressantes, que ce soit par la relation dominant-dominé qui se forme ou par la volonté de certains humains à vouloir s’offrir à des vampires. Sachant que ces humains ne sont pas toujours bien traités. Le contexte politique se clarifie au fil de la lecture, il prend de l’ampleur et devient alors très intéressant, il a été bien exploité. Le caractère très charismatique, sombre et diabolique des vampires a aussi été très bien menés, on se sent parfois en danger, en même temps que notre héroïne, ce qui nous pousse aussi à vouloir la soutenir, c’est bien joué de la part de l’auteur. Je suis cependant restée de marbre face à l’amant vampire de l’héroïne que je n’ai pas forcément trouvé intéressant, j’attends de voir par la suite un changement de comportement mais j’ai été plutôt déçu par ce personnage bien trop lisse comme l’a si bien dit Aurélie. L’intrigue, elle, se déroulant dans une ville française, dans la région grenobloise est pour moi un autre atout à cette lecture, connaissant moi-même plutôt bien la région, il m’a été très facile d’imaginer certains lieux où on pu se dérouler certains événements. Pour terminer, cette lecture prend fin d’une façon très haletante, nous laissant sur notre faim et nous sommant juste de lire la suite. Un joli coup encore une fois.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas été transportée par cette lecture mais elle a tout de même été agréable, ce cliffhanger nous pousse à vouloir lire et connaître la suite. Diabolique, tout comme les vampires qui accompagnent cette histoire. La lecture est rapide et simple, sans prise de tête, une excellente idée après une lecture bien compliquée.

2 Replies to “Les cœurs pourpres, mordue”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s